Sur une place publique à Mesa, dans l’Arizona, les passants font de la musique – avec leurs ombres ! À l’origine de cette installation interactive ? Le collectif d’artistes montréalais Daily Tous Les Jours qui souhaite abolir l’anonymat des lieux publics en instillant partage et jeu au cœur de la ville.

À l’approche de l’entrée Nord du parvis du Mesa Arts Center, dans l’Arizona, on voit les gens se comporter de manière exubérante… ils courent en rond, balancent les bras, poursuivent leur ombre…

Il se trouve que l’endroit est doté d’un pavement interactif qui réagit à l’ombre des passants en produisant des sons de voix enregistrées.

Inspiré par le soleil brûlant la région, le collectif d’art canadien Daily Tous Les Jours a créé une nouvelle installation urbaine détonante et captivante. Cette dernière comporte des capteurs de lumière et des petites enceintes imbriquées dans des plaques disposées de façon géométrique. Ces tomettes de béton rose et bleu sont disposées en quinconce sur l’asphalte.

Chaque plaque chante une voix lorsqu’elle ressent une ombre. Toutes ces ombres projetées sur les différents carreaux de la place déclenchent des voix et des sons différents. Comme la longueur des ombres change en permanence selon la saison, l’heure et les intempéries, une grande variété de sons est produite.

Des passants sur l’asphalte chantant de Mesa
Ce pavement interactif chante sous ton ombre.

Inspirée par le soleil

Les sons aussi changent selon l’angle du soleil, ce qui entraîne une expérience dynamique variable tout au long de la journée. En explorant l’espace et le paysage sonore évolutif créé par leurs ombres, les visiteurs deviennent partie intégrante d’une performance collective sonore et corporelle.

Mouna Andraos, co-fondatrice de Daily Tous Les Jours explique « créer des occasions de conversation et de collaboration entre inconnus, voilà l’ambition du projet qui permet aux passants de se rencontrer d’une façon inhabituelle ».

Travailler avec une ressource naturelle comme le soleil n’est pas chose aisée. Pour s’assurer que l’installation sera en permanence intéressante et que les passants pourronnt interagir tous les jours, l’interface du projet a été conçue de sorte à prendre en compte les variations solaires.

Divers sons et ambiances créés sur mesure sont diffusés au fil des heures. « Les matins sont plutôt tranquilles, explique Andraos. Le rythme se fait plus saccadé et énergétique vers midi ; pour le crépuscule, on a des des mélodies mêlées et complémentaires. »

Envisagé pour divers niveaux de participation, l’espace satisfait tant les individus isolés que les grands groupes. « La vie du projet dépend justement de ces divers degrés d’interaction. »

Des passants s’amusent sur le trottoir interactif de Mesa
Les sons sont déclenchés par des capteurs intégrés.

Communauté consultée

L’une des raisons du succès de l’installation commandée par Artplace America et la ville de Mesa est que les résidents ont été inclus dans la phase préparatoire. Daily Tous Les Jours a mené des recherches sur place, défini ses objectifs et développé un prototype d’œuvre d’art publique à intégrer au nord du parvis du Mesa Arts Center.

Durant la phase préparatoire, la firme a organisé trois ateliers ouverts au public afin de collecter des avis, des idées et des conseils sur le concept. Les réunions ont été suivies par près de 60 membres de la communauté locale et des étudiants en architecture de l’Arizona State University. L’installation du produit fini s’est déroulée en mars 2016.

Design et paysage sonore

Le son est un thème récurrent pour Daily Tous Les Jours. Les Musical Shadows de Mesa nous rappellent un projet antérieur appelé 21 Swings, une installation publique comprenant 21 balançoires jouant chacune une gamme de notes. Utilisées en même temps… les balançoires créent une composition musicale… donc les mélodies produites naissent de l’esprit de coopération.

Cet instrument collectif montre qu’on réussit à créer de meilleurs choses à plusieurs que chacun dans son coin. Le projet allie en effet des gens de tous âges et de tous horizons, heureux de composer et interagir au beau milieu de la ville.

Redynamisant un espace public délaissé de Montréal, la ville du collectif, la réussite du projet a fait le tour du monde.

Avec ses installations publiques, Daily Tous Les Jours veut sensibiliser la population à son environnement urbain. Andraos souligne : « Les gens ont tendance à s’intéresser davantage à leur environnement et commencent à imaginer plus de possibilités pour leur ville. Ils voient enfin que l’espace public est un atout et que ça vaut la peine de le soigner. » En contribuant à la vitalité de l’espace devant le mesa Art Center, le projet de trottoir chantant espère inspirer des initiatives semblables dans les environs et ainsi aider à la revitalisation globale de Mesa.

 

Mouna Andraos est cofondatrice de Daily Tous Les Jours. Voyant la technologie comme un vecteur de changement social, son travail vise la démystification et la diffusion de la technologie. Daily Tous Les Jours s’attache à produire des expériences collectives dans l’espace public, favoriser le changement, stimuler l’interaction entre des inconnus et nouer des liens forts entre les citoyens et leur environnement. Pour en savoir plus, découvre leur site ou suis-les sur Facebook et Twitter.