Avec leur tonne d’équipement encombrant et leur musique beuglante, rare sont les centres de fitness à l’intérieur réjouissant. Biofit, un concept de remise en forme récompensé, invite justement la nature dans la salle de sport. Son fondateur Matt Morley prévoit d’ouvrir très bientôt le premier centre Biofit à Calgary au Canada.

Quand Matt Morley a déménagé en Afrique du Sud, il était encore un citadin impénitent. Enfant de Londres, il n’avait jamais noué de lien fort avec la campagne. En revanche, il était sportif et son désir d’entraînement, surtout en salle, avait déterminé une bonne partie de ses décisions depuis son enfance. Son arrivée au Cap, dont le panorama montagneux, les eaux turquoises et les plages dorées ne sont plus à vanter, a profondément changé sa vision du fitness et de la vie.

Matt Morley monte à la corde dans son centre de fitness au décor naturel
Matt Morley, inventeur du concept, s’est découvert une passion pour le fitness en plein air.

Il a cessé le sport en salle, choisissant au contraire de satisfaire son besoin d’exercice à l’extérieur. Il s’est aventuré dans la myriade de grands espaces offerts par la capitale pour surfer, kickboxer et faire du yoga. Trois ans de vie au Cap ont fait naître en lui une passion pour une vie en phase avec la nature.

« Quand je suis revenu en Europe, je me suis rendu compte que c’était génial d’être au grand air sans équipement spécifique, c’est-à-dire sans les grosses machines classiques, explique le converti de 36 ans. Il y avait tant à faire ! D’autant que je trouvais les salles de sport du centre-ville plutôt mornes et déprimantes. »

Un design biophile inspiré par la nature

Biofit est un centre de fitness dont le design et les cours collectifs sont inspirés par la nature. Son concept est une alternative bienvenue aux centres de fitness sans fenêtres et à la musique tonitruante où le métal et le plastique abondent. Ceux qui pullulent justement dans les villes du monde entier. Avec son projet, Morley a remporté le New Concept Award 2016 du FIBO, un salon mondial dédié au fitness.

Morley s’est associé à la paysagiste et architecte Lily Jencks afin de faire du « design biophile » une constituante majeure de sa salle de sport, cette approche reposant sur des principes de bien-être.

Vue intérieure de la salle de gym Biofit, avec des plantes, de la pelouse et un équipement en bois
Des matériaux naturels : le premier centre de fitness Biofit.

À cet égard, aucun détail n’est de trop. Quelle quantité de lumière ? Combien de plantes ? Que sentiront les visiteurs en franchissant la porte ? Tout dans une salle de sport Biofit est conçu pour offrir aux membres un havre de paix qui renforce la sensation de bien-être tout en optimisant la capacité à s’exercer.

Il est notoire que certaines sociétés de la Silicon Valley telles Google et Facebook ont déjà appliqué cette approche à leurs espaces de travail qui fournissent un environnement joyeux, positif et énergisant à leurs employés. Biofit est le premier à étendre cette éthique aux salles de fitness.

Au lieu de tapis roulants et de machines à cardio alignées par dizaines sans parler des rangées de poids qui n’en finissent plus, tu trouveras dans une salle Biofit des sacs de sable, des balles, des poids et des cordes, le tout en matériaux naturels et d’excellente qualité comme le bois, le coton, le bambou et le cuir. Et au lieu de fixer des écrans télé géants et des miroirs, tu seras entouré de plantes, couleurs, textures et odeurs qui te rappelleront la nature.

Morley explique : « À l’heure actuelle, les salles de sport me paraissent sans âme et n’incitent pas leurs usagers à se prendre en main dans la durée. En termes d’éclairage, d’aération, d’odeur et de bruit, ces espaces ne sont pas forcément sains. Ces facteurs sont en général négligés au profit de la quantité d’équipement mis à disposition. »

Le fitness au quotidien

Morley précise que la philosophie Biofit ne vise pas à « former des spécialistes. Il s’agit de transmettre aux intéressés une approche équilibrée d’un individu en bonne santé et forme physique. » Par conséquent, la nature n’est pas seulement présente dans la salle de sport pour faire joli. Biofit la replace au cœur de ses méthodes de remise en forme.

Le fondateur poursuit : « La Terre a 3,5 milliards d’années, donc le fitness actuel n’est qu’un infime moment de vécu. Mais à plus grande échelle, il convient de se poser la question de nos ressources en tant qu’être humain et de nos besoins. L’endurance, une bonne motricité et savoir comment mobiliser son corps en toute conscience sont des compétences utiles pour traverser les épreuves et avancer dans nos vies. »

Un équipement fait en matériaux naturels dans la salle de sport Biofit
La salle de sport fait la part belle au bois, au bambou, à la toile et au cuir.

Évitant la linéarité de l’agencement et la répétitivité des exercices cardiovasculaires communs à la plupart des centres de fitness, Biofit se prononce en faveur d’une approche plus organique et joyeuse, en misant sur la santé dans la durée. Les membres de Biofit peuvent s’attendre à travailler un cocktail dynamique de positions isométriques, de pliométrie explosive, d’exercices de combat et d’agilité ainsi que de pleine conscience pour un entraînement holistique intégral.

Le caractère collectif de la salle décuple l’interaction sociale, ce qui a pour effet de rentre chaque séance plus engageante, motivante et efficace. L’entrepreneur explique : « Qu’il s’agisse d’escalader, ramper, sauter ou se contorsionner, les participants vivent des moments en général absents des salles de sport, ce qui les replace dans une vision plus globale du fitness. »

Améliorer la vision du fitness en ville

D’après Morley, les villes ont besoin de repenser leur façon d’envisager l’accès à des équipements de fitness en plein air pour leurs habitants. Il affirme qu’on n’aura « jamais assez d’espaces verts ou d’agrès construits sur des sites agréables pour s’entraîner ou juste travailler sa motricité. »

« Il faut admettre que tout un chacun a des besoins différents. D’aucuns aiment courir et leur offrir une piste d’athlétisme va changer leur vie. D’autres ont juste besoin d’un sentier pour marcher et respirer en matinée. Ce serait une erreur pour les villes de ne pas en tenir compte dans le réaménagement de leurs espaces publics. »

Morley est d’avis qu’il faut encourager les êtres humains à s’amuser, à s’entourer d’amis et à varier les exercices. Il pense aussi que les Suédois et les Néerlandais sont des pionniers des centres de fitness en plein air. « Ils ont aménagé des trucs incroyables en pleine nature. Pourquoi ne pas réveiller, comme eux, la curiosité et l’enthousiasme des participants ? »

Matt Morley s’exerce en portant des sacs de sable dans sa salle de gym naturelle
Avec Biofit, tu lèves des sacs de sable plutôt que des haltères.

Se débrancher du numérique omniprésent

À l’heure où les métropoles du monde entier continuent de s’étendre et de se densifier, avaler de bonnes bouffées de nature est on-ne-peut-plus crucial. C’est un moyen efficace de donner le change au mode de vie ultra-numérique qui nous envahit et nous stresse.

Si certaines municipalités n’ont pas misé sur la ribambelle d’avantages produits par un parcours de santé ou que l’accès aux grands espaces et espaces verts est mise en péril par le mauvais temps, la pollution ou l’éloignement du domicile ou du lieu de travail, le concept Biofit va remporter tous les suffrages. Enfin une méthode de fitness axée sur le vivant menée dans un cadre bien pensé et au design méticuleux et organique.

Matt Morley en position de boxe
Biofit propose un environnement équilibré et sain pour entretenir son corps.

Avec l’ouverture imminente de sa première salle à Calgary (lieu idéal pour Biofit étant donné le manteau de neige recouvrant la ville six à sept mois par an), Morley franchit une étape de plus pour réconcilier les amateurs de fitness avec la nature.

« Je n’ai aucune chance de pouvoir un jour construire un parc. Je ne suis pas urbaniste et ne travaille pas pour les autorités locales. Mais je peux transformer un fonds de commerce en une salle de sport organique et fournir une petite injection de nature et de vitamines avant ou après le travail et même durant la pause déjeuner. Et moi, ça me suffit. »

Pour en savoir plus sur Biofit, consulte leur site Internet.