Oslo est l’une des villes les plus vertes au monde et une voiture sur quatre vendue en Norvège est électrique. De ce fait, les rues de la capitale norvégienne sont d’un calme effarant. Mais quand il s’agit de musique, le volume est à fond. La ville surfe en effet sur une nouvelle vague d’électro-pop maison. La chanteuse et songwriter Fanny Andersen, étoile montante du moment, nous montre quelques spots qui l’inspirent dans sa ville natale – en smart fortwo electric drive.

la chanteuse Fanny Andersen répète dans un studio d’enregistrement à Oslo

Fanny Andersen enroule ses doigts autour d’un micro dans une salle de répétition d’Oslo et rejette sa longue chevelure orange en arrière. Elle répète des morceaux qu’elle jouera ce weekend à un concert donné dans Vulkan, l’un des nouveaux quartiers d’Oslo. Ancienne zone industrielle, l’endroit propose désormais un cocktail détonnant de bars, restaurants, galeries et espaces de bureaux – tous construits dans un esprit durable. C’est aussi là que la smart electric base posera ses valises à l’occasion de son escale norvégienne durant sa tournée européenne et états-unienne. Les visiteurs de ce minifestival selon smart peuvent tester des véhicules, suivre des conférences captivantes et assister à des concerts sélects. Tandis que le groupe de Fanny achève de jouer, elle prend les clés de la smart fortwo electric drive – si bien assortie à sa chevelure – pour nous montrer les lieux qui l’inspirent.

une smart electric drive orange garée et en charge à Oslo

Salut Fanny ! Au vu de ta couleur, il semblerait que la voiture du jour soit parfaitement choisie.
Fanny Andersen : Oh oui (rires) ! En ce moment, j’essaie d’avoir des extensions oranges jusqu’à la taille. Ça peut sembler dingue, mais je trouve ça vraiment cool.

Fanny Andersen au volant d’une smart
une smart fortwo electric drive dans les rues d’Oslo
Fanny Andersen pose devant une smart electric drive orange

Qu’en dit ta styliste ?
Fanny Andersen :
Elle sait que j’aime les expériences de ce genre. Je veux prendre part à chaque décision créative qui me concerne.

Fanny Andersen sourit lors d’une pause café

Tu crois qu’Oslo correspond à ta personnalité ?
Fanny Andersen :
Oslo est une ville hyper créative et détendue, avec des quartiers comme Vulkan et surtout Grünerløkka, mon quartier préféré. On peut vivre et s’exprimer comme on l’entend et être soi-même. On peut porter tout ce qu’on aime sans être jugé par qui que ce soit.

Fanny Andersen debout sur la portière ouverte d’une smart electric drive

Qu’est-ce qui se passe à Grünerløkka ?
Fanny Andersen :
C’est LE lieu où faire du shopping. J’adore les fringues vintage. L’une de mes boutiques préférées s’appelle Retrolykke Kaffebar. À la base, c’était un café créé par la mère d’une amie, mais on y trouve aussi des vêtements maintenant. L’endroit est une source d’inspiration en soit, pour son originalité. Je viens ici quand j’ai la tête pleine et que j’ai besoin de me détendre – quand mon cerveau a besoin d’une pause.

Fanny Andersen brandit un sac en tissu Retrolykke
Fanny Andersen nous montre l’un de ses spots préférés : le café-boutique Retrolykke coffee
Fanny Andersen a envie d’essayer une robe bleue pleine de froufrous dans la boutique Retrolykke

On dirait que tu as beaucoup à faire…
Fanny Andersen :
C’est absolument dément. Ça faisait un an et demi que j’essayais de percer et ça ne marchait pas. J’ai décidé de lancer ma chanson « Kids » toute seule. J’avais prévu d’arrêter de jouer et de faire des études en management musical. Mais le jour où la chanson est sortie, elle a fait parler d’elle. Mon futur manager m’a contactée et m’a soutenue en termes de publicité. Universal Germany m’a proposé une offre incroyable et j’ai signé en février de cette année, juste deux mois après la sortie de « Kids ».

smart fortwo electric drive orange à une croisée de ruelles pleines de street art dans Oslo

portrait de Fanny Andersen pendant une pause

Ta percée coïncide avec une nouvelle vague musicale norvégienne.
Fanny Andersen :
On a toujours observé nos voisins suédois réussir dans le domaine musical, Abba, Swedish House Mafia et Avicii en sont la preuve incarnée. Mais l’année dernière, la scène locale a vraiment décollé. Des artistes comme Astrid S et Aurora ont montré que la Norvège méritait aussi un peu d’attention. C’est vraiment génial de faire partie de cette vague.

La Norvège est aussi aux premières loges d’une technologie écolo. Que penses-tu de toutes ces voitures électriques ?
Fanny Andersen : C’est vrai, si tu achètes une voiture de nos jours, ce sera un véhicule électrique, ou hybride. Perso, j’adore, c’est tellement silencieux.

Fanny Andersen éclate de rire tout en conduisant la smart fortwo electric drive

Une smart fortwo electric drive orange dans une rue à Oslo

Il est d’ailleurs impossible d’ignorer tous ces bâtiments à l’architecture durable.
Fanny Andersen :
Il suffit de voir comme le port s’est développé, avec l’opéra d’Oslo que j’adore. Mais l’un de mes lieux favoris c’est Vippa, un marché de street food dans un ancien entrepôt. On y trouve de tout, de la pizza aux plats thaï en passant par les burgers. Bon, il faut aussi goûter au saumon norvégien. C’est le meilleur. Il y a un stand qui le sert dans des bols à sushi, c’est délicieux.

Un bon tuyau à Oslo : le marché de street food Vippa
Du saumon dans des bols à sushi à Vippa, l’un des secrets d’initiés d’Oslo
Fanny Andersen en train de déjeuner à Vippa

Fanny Andersen pose au bord de l’eau dans le port d’Oslo tout près d’une smart electric drive orange

On est bien ici, à regarder l’étendue d’eau.
Fanny Andersen :
C’est joli oui, mais je peux te montrer un panorama encore plus beau.

Fanny Andersen a conduit la smart electric drive orange en haut d’un promontoire pour nous montrer son panorama préféré

Nous remontons en smart fortwo electric drive et roulons vers un élégant quartier au sud de la ville, Ekeberg, lieu de naissance de Fanny. La radio chante et elle aussi tout en désignant du doigt les endroits qui ont marqué son enfance, le gymnase où elle jouait au handball, par exemple, et ce terrain près de son école où ils skiaient en hiver. La deux-places escalade les collines limitrophes jusqu’au Utsikten Ekeberg, un panorama qui surplombe la ville. Quelques selfies plus tard, nous revoici en direction de Grünerløkka pour dénicher un bon restaurant.

Fanny Andersen au volant d’une smart fortwo electric drive

Fanny Andersen prend un selfie devant la smart electric drive

Tu as une recommandation ?
Fanny Andersen :
Nighthawk, sans hésiter. C’est un diner américain. J’y venais tous le temps quand j’habitais en bas de la rue. C’est organisé sous forme de box, ce qui offre des espaces privés. C’est très important pour nous Norvégiens d’avoir son espace à soi. Les burgers sont délicieux, les pancakes aussi. Et les milkshakes. Et les cocktails ! Tout est bon ici (rires).

Fanny Andersen attablée au Nighthawk, un diner américain qu’elle recommande chaleureusement

Et que dire de ton lieu préféré pour la musique ?
Fanny Andersen :
Alors là, c’est Blå. On ne sait jamais ce sur quoi on va tomber dans ce bar. La programmation est vraiment éclectique. C’est un lieu fondamental pour beaucoup d’artistes norvégiens, pour la scène musicale, nombreux sont ceux qui ont eu leur premier concert ici. Il était censé fermer mais tout le monde s’est mobilisé à cause de son importance pour notre culture – et on a gagné !

Depuis la sortie de « Kids », Fanny Andersen s’est rendue à Londres et à Berlin pour faire divers enregistrements, en plus de son travail avec son groupe à Oslo. La sortie d’un EP est prévue cette année. Consulte sa page Facebook, son Instagram ou fil Twitter.

une smart electric drive orange garée dans une rue d’Oslo toute décorée de fresques et street art

Secrets d’initiés à Oslo:

Vulkan Oslo
Vulkan 16
0178 Oslo
www.vulkanoslo.no

Retrolykke Kaffebar
Markveien 35
0554 Oslo
Page Facebook

Oslo Opera
Kirsten Flagstads Plass 1
0150 Oslo
www.operaen.no

Vippa
Akerhusstranda 25
0150 Oslo
www.vippa.no

Utsikten Ekeberg
Kongsveien 15
0193 Oslo

The Nighthawk Diner
Seilduksgata 15A
0553 Oslo
www.nighthawkdiner.com

Blå
Brenneriveien 9
0182 Oslo
www.blaaoslo.no