Cap sur les lieux emblématiques de Londres et ses petits secrets : l’entreprise Yonda propose des visites absolument hors du commun : en smart cabrio et avec un charmant audioguide. Nous avons rencontré le co-fondateur James Kafton avant de monter à bord.

Londres compte une attraction de plus. On voit rouler depuis peu, dans les rues du West End, une flotte de smart fortwo et smart forfour reconnaissables à un logo caractéristique sur finition blanche. Au volant se trouvent des personnes avides d’en savoir plus sur la capitale britannique mais surtout désireuses d’explorer par elles-mêmes.

Première étape : le QG Yonda à Hyde Park

Par une belle journée d’été indien, mes pas me mènent au siège de Yonda, à Londres, situé dans le quartier chic de Park Lane à quelques minutes seulement de Hyde Park. Daniel Cousin, de service de jour-là, vérifie mon permis de conduire et s’assure une fois encore qu’il n’y a pas de travaux ou de routes bloquées sur l’itinéraire choisi. L’employé de Yonda s’explique : « Nous faisons le maximum contre les surprises désagréables. Si une rue est bloquée sur l’itinéraire choisi, je l’intègre au navigateur pour que le trajet et les commentaires s’adaptent et ne pas gâchent rien de l’expérience. »

Je suis très impressionné, mais Daniel reprend sans attendre : « Notre commentaire s’ajuste de lui-même sur la vitesse de conduite. Quand on prend le temps d’explorer, le commentaire est plus riche. Si on préfère appuyer sur le champignon, l’audioguide relié au système de navigation accélère lui aussi et dispense des exposés plus brefs. »

Visite guidée individuelle de Londres en voiture avec Yonda.
Visite guidée à Londres : roule dans les artères les plus célèbres au monde.

James Kafton, cofondateur de la start-up Yonda a eu cette idée un jour qu’il était en vacances avec son fils et réservait une visite en voiture individuelle. « Découvrir cette ville par nous-mêmes, c’était vraiment le temps fort de notre voyage, se rappelle James. Mais à l’époque, on ne nous a donné qu’un plan pour nous orienter. Je me suis dit qu’il y avait sûrement moyen de rendre l’aventure plus alléchante. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Après une phase de préparation minutieuse, Yonda s’est retrouvée dans les starting blocks. Et l’aventure en ville se vit désormais dans le confortable habitacle de la smart. James confirme : « smart nous a paru d’emblée être la solution idéale, car c’est vraiment la citadine symbolisant la joie de vivre. À l’inverse des autocars habituels de tourisme, le véhicule compact se faufile aisément dans les ruelles de la capitale britannique. En outre, la smart fortwo cabrio et la smart forfour au toit panoramique offrent une expérience des plus grisantes et des plus directes pour admirer l’architecture qui dévoile toute sa beauté dès qu’on lève les yeux. »

Une smart fortwo blanche roule dans une rue de Londres.
Un charmant audioguide nous mène dans la ville.

Un temps à toit ouvrant

Pour ne pas manquer ça, je monte dans une smart fortwo cabrio. À peine ai-je activé la tablette dans le cadre prévu à cet effet qu’une voie amicale me salue. Elle m’explique en peu de mots comment me servir de la smart. Allez, prêt pour une visite plaisir ! Mon guide virtuel me conduit dans les ruelles de Mayfair, l’un des quartiers les plus nobles de la capitale.

C’est vrai qu’elle est sympathique la voix du conteur qui sort des enceintes. Mais que peut-elle me raconter de nouveau ? Une foule de choses en fait ! Son fonds d’anecdotes truculentes, de scandales historiques, de faits majeurs et de petits secrets est inépuisable. Ce guide me parle d’un temps où les chevaux portaient des perruques sans pour autant négliger les événements qui ont secoué et enchanté les habitants du XXIe siècle.

Portrait de l’auteur de l’article au volant d’une smart de la flotte Yonda
Au plus près de l’architecture grâce au toit ouvrant.

Car cet audioguide se tient au courant des dernières nouvelles. Lorsque nous arrivons à Piccadilly Circus, il m’explique avec aplomb que les panneaux publicitaires lumineux sont temporairement éteints, pour travaux – fait rarissime pour la place la plus passante de Londres.

Passage à Piccadilly Circus, Londres
Pour Yonda aussi, la smart est la citadine parfaite.

En bonne compagnie avec l’audioguide Yonda

Mon enchantement pour cette métropole traversée par la Tamise va grandissant à mesure que la smart navigue dans le West End si animé. Depuis un feu rouge à Trafalgar Square, j’aperçois Big Ben alors empaqueté dans des échafaudages. Peut-être que tous les Londoniens devraient faire une visite avec Yonda – au moins une fois dans leur vie.

Arrêt au feu à Trafalgar Square, Londres
Un passage à Trafalgar Square s’imposait.

James explique : « Mon compagnon Joe Bitran et moi souhaitions concocter la meilleure des visites guidées. Nous avons mis le paquet pour réaliser l’audioguide et les contenus sont le fruit de nos propres recherches. Nous voulons donner le sentiment à notre clientèle de visiter la ville en compagnie d’un bon ami. »

James Kafton, le fondateur de Yonda à Hyde Park.
James Kafton, le fondateur de Yonda à Hyde Park.

À n’en pas douter, les gars de Yonda ont réussi avec brio. Mais après ? Ont-ils des projets ? « Dès que nous serons bien ancrés à Londres, nous proposerons nos visites guidées dans d’autres capitales du monde. »

Tu peux d’ores et déjà réserver ta visite de Londres en quelques clics sur Internet. La visite de 90 minutes en smart fortwo coûte £60 (67 €). Si tu préfères laisser le volant à un chauffeur professionnel, un supplément de £25 (28 €) sera ajouté à la note.

Retrouve plus d’infos sur Yonda ici.